lundi 19 mars 2012

L'enjoleuse

Bonjour à tous

Je vous propose aujourd'hui de rentrer dans le vif du sujet avec ce premier message sur une absinthe que j'ai particulièrement aimée ces derniers temps:


L’enjôleuse 2012-vieillie en fut de chêne.




 Une absinthe qui nous vient de la distillerie Paul Devoille (verte et blanche de Fougerolles, soixante cinq, Libertine...). Elle bénéficie déjà d'un vieillissement en fut de chêne d'un an. Un nez très parfumé et une plante d'absinthe très présente.
Cette production fait partie de la gamme "Les parisiennes" de chez Vert D'Absinthe, elle se démarque quelque peu des produits de chez Paul devoille. Très herbacée et fruitée, l’enjôleuse a une belle longueur en bouche marquée par la présence de la plante d'absinthe.

Sa couleur "feuille morte" assez foncé laisse place à un trouble épais et huileux qui dégagé un parfum de plante très intense

 Pour l'anecdote, son nom "l’enjôleuse" a été inspiré à ses créateurs par une courtisane célèbre de la fin du 19ème: Diane de Clairbois.  
 
Voir la fiche de l’enjôleuse sur l'heure verte




Disponible depuis le 7 mars, cette absinthe ravira les amateurs ; compter environ 60€. En attendant je vous laisse admirer son trouble en vidéo.